RETOUR

Sommaire:
L'histoire du paquet de cigarettes, à peu près.
Quelques données franco-françaises:
Quelques données sur la publicité pour les paquets de cigarettes:
Quelques données sur la classification des cigarettes:
Les marques
Analyse/Résumé des livres:
Des notions sur le choix des noms de marques
La pub vous intéresse ? (quelques notions)
Infos en vrac

 


 

L'histoire du paquet de cigarettes (à peu près)

1878: L'histoire du paquet de cigarette commence en Virginie ( soit VIRGINIA, c'est fou, ça me rappelle quelque chose...)

On décrète courament le début de l'histoire du paquet de cigarettes lorsque la mécanisation et l'automatisation de la production a réèllement débutée. (vous l'aurez compris, en 1878)

La première machine est l'oeuvre de James Bonback, un jeune de 18 ans!
Il a inventé cette première machine pour le compte de la société "Allen&Ginter" (Richmond, Virginia) qui proposait 75.000 dollars à celui qui saurait faire preuve de suffisament de clairvoyance pour concevoir une machine de ce type. (cette première machine assurera la fortune de son propriétaire)


Intermède:

En fait, l'histoire de la cigarette commence bien plus tôt !
Mais c'est moins intéressant.. enfin pour une collection de paquets de cigarettes.

Alors quelques repères:
-6000: apparition dans l'Amérique colombienne

-1: des indigènes les fument roulées

600 à 1000: les mayas les fument
Par rapport au mayas: le mot maya qui veut dire "fumer" se dit "sikar" ce qui donnera le mot cigare.
Comme pour le mot "tobacco" qui provient du nom des pipes à tabac des indigènes du San Salvador: "Tobago"
(de quoi épater les copains ou gagner un camembert au Trival Pursuit)

Au 16ème et 17ème siècle: avec le besoin qu'ont de fumer les européens, l'idée leur vient de faire la culture du tabac en europe, mais pour des raisons variées, ils laissent ce privilège à leurs colonies ou les terres sont bien plus fertiles.
(note: le tabac peut pousser dans beaucoup de climats)

Jean Nicot ? (son nom vous dit quelquechose)
Ambassadeur de France au Portugal au 16ème siècle qui donna son nom à la drogue: Nicotine
Il importa les plants à Lisbonne, et fit envoyer sa première récolte à Catherine de Médicis qui devient "snuff addict" et passa sa maladie à toute la cour royale.
Il fit fortune.

Pourquoi la Virginie ?
En 1600, c'est là que John Rolfe a commencé à cultiver la terre avec du tabac, là aussi qu'étaient utilisés courrament les esclaves dans les champs. (de la main d'oeuvre gratuite - à ce propos, je vous conseille de voir le film "Bowling for Columbine")

Vers 1600, que le tabac américain a été transplanté en Turquie. ( Darker Turkish Tobacco )

Fin de l'intermede !

 


Le monopole Français commença à fabriquer des cigarettes turques en 1843.
Philip Morris, l'anglais en 1847
Allemage enlève ses dernières restrictions en 1948.

C'est grace à la guerre de Crimée que les soldats anglais, se battant auprès de leurs alliés turques, découvrirent les cigarettes en tubes. Une fois de retour en Angleterre, tout le monde prend le pli. (enfin le tube...)

"Sweet Trees" fait partie des premières de ces cigarettes fabriquées en Angleterre dans les années 1850,1860. (donc, si vous en avez un paquet, ne le fumez pas)

Ce qui a aidé le marché des cigarettes, l'augmentation des taxes sur les cigares et l'arrivée des nouvelles allumettes plus sures et qui s'allumaient surtout plus vite (1852)

Fin de la petite histoire.

 


 

Quelques données franco-françaises:

Depuis le 17ème siècle: le tabac est soumis à l'impot (comme quoi, vous (fumeurs actuels) n'êtes pas les premiers.

1876: les premières "vraies" marques: Odalisques, Entractes, Petits Pages, Chasseurs (cigarettes fermées remplies de débris), Élégantes, Pages, Jockeys, hongroises, Favorites, Boyards, Russes.
Chaque marque est fabriquée dans la version:

  • Caporal ordinaire (paquet bleu clair),
  • Caporal supérieur (rose),
  • Maryland (vert clair),
  • Levant (violet),
  • Levant supérieur (chamois),
  • Vizir (blanc),
  • Vizir supérieur (vert foncé),
  • Giubeck (rouge foncé).

1876 Françaises (1892-1933 : Française ; 1970 réapparaît).

1877 79 marques existantes.

1880 machine de Couflé à rouler les cigarettes.

1887 les Élégantes sont les préférées.

1892 monopole prorogé sine die ; manufactures de l'État.

1893 nouvelles marques : Espagnoles, Almées, Guatemala, Dames, Égyptiennes, Havanaises, Grenades.
Les Élégantes de luxe deviennent les Amazones.

1894 il y a 242 marques (combinaison de 17 noms avec 15 qualités de tabac).

1907 Richard Joshua Reynolds (1850/29-7-1929) lance le Prince Albert, tabac du Kentucky.

1908 création de la Fédération nationale des syndicats de planteurs de tabac (FNPT).

1910 les hongroises deviennent Gauloises 1925 prendront comme symbole le casque à ailettes (dessiné par Giot) ; 1936 redessiné par Marcel Jacno. Apparition des Gitanes-Vizir 1927 devenues Gitanes en paquet dessiné par Giot (1927-45), puis 1947 Max Ponty.

1913-27-9 Old Joe, dromadaire du cirque Barnum & Bailey, pose pour une photo qui servira de modèle au paquet de Camel.

1916 Lucky Strike aux USA (paquet actuel depuis avril 1940).

1919 une Sté américaine de tabac fait de " Philip Morris " sa raison sociale.

Vers 1920-25 les Gauloises prennent la 1re place.

1924 Philip Morris lance les Marlboro, petite cigarette blonde dont l'extrémité est rouge, pour les femmes.

1925 grand nombre de marques aux noms russes ou orientaux.

1926 création d'une Caisse autonome d'amortissement de la dette publique à laquelle sont versées les recettes du monopole des tabacs (SEIT : Service d'exploitation industrielle des tabacs, l'appellation apparaît dans le décret du 13-8-1926 en application d'une loi du 7-8 ; sera supprimée en 1959).

1927 1er corps de femme sur une affiche (Gitanes-Vizir).

1931 apparition des Balto et Congo (jusqu'en 1940). -Mai 1er paquet sous cellophane (Craven A).

1933 apparition de la Celtique.

1934 Gauloises Disque bleu.

1935 le SEIT devient Seita lorsque la gestion du monopole des allumettes lui est confiée.

1953 insertion du filtre. Winston lancée aux USA.

1956 Royale (nom hérité du XVIIIe s. par lequel on désigne encore la marine nationale).

1959 ordonnance du 7-1-1959 complétée par décret du 10-1-1961 : le Seita devient établissement public à caractère industriel et commercial, chargé de l'exploitation d'un monopole fiscal. Son personnel, auparavant fonctionnaire ou ouvrier d'État, est régi par un statut autonome (décret du 6-7-1962).

1970 suppression du monopole de culture (règlement CEE du 21-4).

1971 toutes les marques de tabac fabriquées dans la CEE ont accès à l'ensemble du marché.

1972 loi du 4-12 : fabrication et importation d'allumettes réservées à l'État et confiées au Seita (sauf import. CEE).

1976 loi du 24-5 : tabacs manufacturés sur importation et commercialisation en gros venant de la CEE ne sont plus réservées à l'État mais confiées au Seita. Le monopole de la vente au détail relève de l'administration des impôts qui l'exerce par l'intermédiaire de débitants. Le Seita conserve en France le monopole de fabrication des tabacs et allumettes.

1980-2-7 le Seita devient la Seita (Sté d'exploitation industrielle des tabacs et allumettes).

1982 Gauloises légères.

1984-juillet l'État devient unique actionnaire de la Seita. Gauloises blondes.

1989-avril Gitanes blondes.

En 1991: les recettes de la publicité représentent: 107MF (avant la loi Evin donc)

1er janvier 1993: entrée en vigueur des décrets de la loi Evin. (fini la pub ! )

1995-févr. privatisation de la Seita.

Créée en 1926: la "SEITA" (sous la tutelle du ministère des finances depuis 1961), nationnalisée en 1984.
(comme indiqué tout en haut, vous pourrez en savoir plus sur la SEITA ici.

(note: ces données proviennent en partie du Quid99 (site du Quid))


 

Quelques données sur la publicité pour les paquets de cigarettes:

Généralités:

Le rôle de la publicité: persuader afin de vendre plus en augmentant le nombre des consommateurs.
Les fabriquants déclarent que la pub a uniquement pour objectif de faire passer les consommateurs adultes d'une marque à une autre.

Logiquement, les effets de la publicité pour le tabac peuvent être de plusieurs ordres:
- inciter les fumeurs à changer de marque
- les pousser à fumer davantage
- entrainer les non-fumeurs à commencer à fumer
- dissuader les fumeurs qui envisagent d'abandonner le tabac ou retarder cet abandon.

L'exemple: Les Cigarettes Chevignon présente la cigarette comme un symbole de succès, d'élégance, de pouvoir, comme un gage d'assurance, de confiance en soi et de maturité.
Publicités mettent en scène la plupart des styles de vies ou des situations idéalisées auxquels les adolescents aspirent: courses de moto ou de voitures, parties de plage ou de surf, voyage, succès sportifs, aventures, rencontres amoureuses...

9 avril 1991: fin des cigarettes Chevignon.

Les fabricants francais sont les premiers à avoir recours à la publicité indirecte (= se réfère à un symbole, un emblème, etc.), en réponse à la loi Weil de 1976.
C'est ainsi que le paquet de cigarettes est transformé en briquet ou en boite d'allumettes, des vêtements, des voyages, etc.

Les cigarettes peuvent avoir valeur de rituel dans une société qui en propose peu. La pression des pairs favorise cette tendance.

... la cigarette devient un objet d'échange, facilite la contenance et les contacts...
la personnalité est un facteur important, qui détermine la résistance à la pression sociale pour fumer et à l'installation de l'habitude tabagique...

A tous les ages observés, pré-adolescents ou jeunes adultes, l'image sociale des fumeurs est donc très dévalorisée et en même temps, évoque un individu manifestant une certaine ouverture au monde, aimant la fête, la convivialité.

Tirés de Testes et documents pour la Classe (N° 674, du 15 au 30 avril 1994. Titre: Le tabac, l'esprit des lois)


 

Quelques données sur la classification des cigarettes:

Les cigarettes sont classées en fonction de leur taille (size), de leur contenu (content) et de leur force (strengh)

Taille: King Size contre Regular.
Les King Size mesurent au moins 80 mm de long.
Les cigarettes plus longues sont courament appelées: "internationnal", "long", "super-long", "100's" et "120's"
On nomme les "normales": "regular size"

Le contenu: la plupart des cigarettes fumées dans le monde sont composées de tabac de Virginie - surtout dans les pays anglophones. Les mélanges américains sont fumés... par les américains.
Les autres contenus sont: les "Black" ( ou "Brunes") qui sont essentiellement fumées dans l'Europe du sud. (dont la France fait plus ou moins partie - avec ses Gitanes.
Enfin, un dernier type: "Turkish" ( ou "oriental"), mais il y en a bien d'autres. (notamment les cigarettes indonésiennes "kretek" qui donnent aux lèvres un gout sucré et qui - en en fumant énormement j'imagine - enlève le mal de dent.. parce que kretek signifie "clous de girofle" !

Leur force: Le terme "mild" est courament utilisé pour les cigarettes ayant un faible taux de goudron et de nicotine. Les "lights" et les "low tar" sont très proches.
Comme vous le savez, la polémique veut que ces notions ne signifient rien: les lights étant plus "cancérigènes" que les "normales".
En terme de design de paquets de cigarettes, je pense que c'est un débat de dupes: lorsqu'on regarde le passé les inscriptions qu'on pouvait trouver sur les paquets étaient plutôt du type: "fraiches pour la gorge", "sportifs, les cigarettes qu'il vous faut", "cigarettes spéciales rouge à lèvres", ....
Si les fumeurs sont suffisament **** pour croire que fumer des "lights" est moins naussif que des "normales", c'est vraiment "qu'ils le valent bien" ! (copyright qui de droit)

Enfin, les cigarettes sont également divisée en "filter" et "plain". Autre termes utilisés:"tipped" and "untipped".
Vous aurez compris: filtre ou sans filtre.

Vous venez de lire quelques indices pour vous permettre de mieux classifier votre collection.


 

Les marques (quelques bribes d'infos - sachant que le meilleur moyen d'avoir des infos, c'est les livres)

Les premières marques à se lancer à fond dans le marketing en affirmant pouvoir fournir des cigarettes "avec des niveaux réduits de nocivité" sont les marques LORD EXTRA en Allemagne (une des 5 premières marques vendues en 1970), MILDE SORTE (en Autriche, dans le TOP 3 en 1972) et aux USA: la American Tobacco Company (ATC) disait que la CARLTON était la première LOW TAR Cigarette (grande popularité en 1970)

Années 70, mode de la MILD cigarette

Dans les années 80's, ce sont au tour des ULTRA et EXTRA

Les cigarettes "long" et "slim" ont été concues pour les femmes, beaucoup plus "élégantes"

Puis on note l'arrivée des MENTHOL (MINT), on passe de la standard à la 85mm (KS: King Size) à l'internationnale (+ de 90mm) et finallement à la 100's et 120's. Les filtres deviennent plus sophistiqués, les paquets passent de l'emballage papier, au carton céllophané et l'aluminium. Dans le but de faire du FULL FLAVOR. (plus de goût !)

Benson & Hedges: Les premiers paquets dorés datent de 1971
Matinée: marque très connue avant la guerre (plus connue sous le nom de Lambert & Butler's Matinée" (1938)
Black & White: plus ou moins 1925
Gold Leaf: né en 1960
Embassy: 1936 (hand write style) 1960 nouveaux caractères
Pall Mall: 1950 (nouveau design)

 


 

Analyse/Résumé des livres:

Dans le livre: "Cigarette Pack Art" de Chris Mullen:
Chapitre: "Modern Pack Art"
Depuis les années 50, le design des paquets de cigarettes est devenu plus simple, visuellement plus neutre et reconnaissable immédiatement. Les anciens paquets sont remplacés par des paquets aux lignes sobres et épurées. Le "Chic" est de rigueur sur des sufaces pleines. Le paquet devient "sophistiqué" par rapport aux anciens paquets de cigarettes, roulées mains.

La raison:
L'arrivée du figuratif est dû au début de la communication de masse. Une "iconophobia" tentant de décroitre l'anxiété de l'approbation universelle.

Chapitres du livre:
- The early day of the packs
- The great war and beyond
- Classic packs
- Sailors and the sea
- People on packs
- Lucky dreams
- The great outdoors
- Advertising the pack
- Classic Packs
- Modern Pack art

 

Dans le livre: "Tobacco, an international perspective" de David Tucker.

Ca parle de l'état actuel (au moment de la publication) du marché mondial du tabac.
Il distingue le tabac comme
- un matériel entrant dans la composition d'autres produits
- un produit manufacturé en soit

Chapitres du livre:
The origins of tobacco
How it is produced and manufactured
The main type of tobacco product
The world market in 1980 in terms of production, trade and consumption
The major companies and state monopolies
How tobacco products are advertised and distributed
Smoking behaviour and antismoking lobby
and considers the prospects for the industry over the 2 decades

 


 

Des notions sur le choix des noms de marques

La nationalité: tend vers l'internationalité !
slogan de Rothmans KS: "The international passport to smoking pleasure".
Slogan Embassy: "Embassy, and you got the whole world in your hands"

Lorsqu'elles ne rapellent pas leurs origines, les marques prennent des noms de lieux connus aux Etats Unis et en Angleterre comme par exemple:
- des "Bristol" au Bangladesh
- des Kansas en Indonésie
- des "Broadway" en Israel
- des "Hollywood" au Brésil. (leader en 1980)

Les francais ont les Gauloises, les Egyptiens les "Cleopatra", les scandinaves: "North State".

Mais on se rend compte que partout, ce sont les noms à consonnance anglophones qui tendent à s'imposer. (qqchose de flagrant en Norvège et au Danemark)

La raison: c'est plus facile à exporter par la suite.

Un nom facile à retenir est une bonne carte: Favorites, HB, MS, Number 6 (tous ont été leader sur leur marché national)

 


 

La publicité vous intéresse ? (quelques notions)

Social Appeal Smoker Image Campaign examples
Sex Appeal Femine EVE (USA), Belinda et Miss Blonde (NL), Francaises (F)
Masculine Marlboro, Winston, Pipe and cigares
Mature Pipe Tobacco
Age Appeal Youthfull Sport related brands
Sophisticated Dunhill, Cartier, Cigars
Class Appeal Rugged Marlboro, Winston, Chewing Tobacco
Activity Relaxation Pipe, Sport related cigarettes
Work Navy-Cut, Winston, Chewing tobacco
Nationality Cosmopolitan Rothmans, Dunhill
Traditional

Gauloises, Cleopatra, North State

Class Appeal: Royales en France, Prince dans les pays scandinaves, Rex en Espagne, President à Taiwan.

La publicité sur le tabac doit, plus que tout autre produit, mettre en avant, l'IMAGE de la personne qui achète le produit, et le produit en lui-même.

 

Les trois buts de la communication:

- première manière: "here is a new brand, try-it"
Cherche à attirer les jeunes fumeurs, les fumeurs qui n'ont pas encore acquis suffisament de fidélité (loyaty) à une marque

- deuxième manière: "Keep smoking the brand you enjoy"
pour développer la fidélité à une marque

- troisième manière: "Change your brand"
pour attirer les fumeurs qui recherchent 1 meilleure qualité, des prix plus bas ou une cigarette plus légère.

 


 

Infos en vrac

Sir walter Raleigh: a fait fumer la reine Elisabeth 1 d'après la légende.

Les soldats américains ont été, comme les abeilles qui portent sur leurs ailes le polen, les supports les plus performants pour faire découvrir au reste du monde, la consommation des cigarettes.

Les américains ont réussi à convertir tout le monde, mais des exeptions culturelles presistent comme les cigarettes "kreteks"en Indonésie, les "Papyrossi" en Russie.

Les lois disaient que les cigarettes n'étaient pas bonnes pour les santés, alors ils ont rajouté des "filtre".

10.000.000 de décès par an à cause du tabac. (3.5 M en 1995)